Le saviez-vous ?

 

Plaisirs d'Aiguilles 2017-2018

Danielle Jaillard, inspiré de Dominique Le Roux

Historique du Boutis.

C'est en chine que l'on trouve les premières traces de la broderie emboutie, il y a 2000 ans. Ces ouvrages réalisés avec deux épaisseurs de tissu piqués et bourrés de coton pour donner un relief qui ai du sens.
La technique du boutis est retrouvée au moyen-âge, en Sicile au XIVe siècle, puis transportée par les croisades jusqu'au port Français au XVIIe siècle. A cette époque l'ouverture de nouvelles voies maritimes permet aux européens de découvrir entre autre, les richesses de l'inde.
Le coton et les indiennes (tissus imprimés et colorés) arrivent en masse dans les ports européens et précisément dans le sud de la France. Marseille occupe une place privilégiée, puisque son port est un lieu d'échanges commerciaux important avec les pays méditerranéens et asiatiques. De nombreux tissus transitent par ce port et parcourent toute la Provence. Le goût de l'époque pour l'exotisme explique le succès de ces toiles imprimées et l'augmentation de l'usage de ces étoffes. Dès 1640, les toiles de coton arrivent majoritairement à l'état brut des indes et sont peintes, en imitant les indiennes dans les villes comme
Marseille, Avignon, Nîmes