Le CESFO

HISTORIQUE

En Février 1962, le CESFO déposait ses statuts d’association loi 1901 à la préfecture. C’est le début d’une aventure qui dure depuis plus de 50 ans.

Tout a commencé en 1955, lorsque le gouvernement décide d’implanter un synchrotron sur la propriété de Launay, mise sous séquestre en 1945. Mme Irène Joliot–Curie, directrice de l’Institut du radium, est chargée de cette installation.

La Faculté d’Orsay se développe autour de 3 grands laboratoires de physique et les personnels sont majoritairement du CNRS. Ils se battent pour un alignement sur le CEA, notamment pour la restauration et l’obtention d’un comité d’Entreprise. En 1958, le CAES du CNRS est fondé.

Les personnels d’Orsay s’organisent peu à peu et créent d’abord l’ASLO qui deviendra l’ASFLO puis le PSUC pour les activités sportives. Sous l’impulsion des salariés et avec l’aide de Frédéric Joliot, le CESFO se constitue sous forme associative pour rassembler l'ensemble de ces personnels ayant des statuts différents, une restauration s’implante à l’Orangerie du château (bâtiment 303). Sur le modèle du CAES du CNRS le CESFO est formé avec « pour objet de promouvoir et contribuer à la réalisation et à la gestion de toutes œuvres et tous projets à caractère social et culturel ».  Bien vite,  le CESFO diversifie ses activités : le centre de loisirs, les activités culturelles, la musique avec la création du chœur et de l’orchestre, les arts plastiques.

Les batailles menées au cours des années qui ont suivi, le dévouement et la pugnacité des bénévoles, ainsi que la compétence des personnels ont permis au CESFO de continuer à vivre et à vous proposer au quotidien des prestations de qualité et une convivialité indispensables à l’épanouissement professionnel.